Faune

La singularité de la biodiversité du bassin du lac Sévan est conditionnée par les facteurs climatiques naturels.

La faune est divisée en deux sous-types : vertébrés et invertébrés. Dans le bassin du lac Sévan on dénombre près de 276 espèces de vertébrés dont 48 espèces sont incluses dans le Livre rouge de l’Arménie et 3 espèces sont considérées comme endémiques régionales. Les invertébrés du bassin du lac Sévan se caractérisent également par une grande diversité, quelque 150 espèces sont inclues dans les différentes classes et ordres.

1. Sous-types: vertébrés

1.1. Poissons

Le bassin du lac Sévan été connu depuis les temps anciens par ses espèces de poissons. La pêche, activité préférée de la population a été toujours l’un des premiers secteurs de l’économie de cette région. Cependant à partir du XXème siècle, les réserves de poissons du lac se sont considérablement réduites à la suite du changement du niveau du lac Sévan et de la pêche incontrôlable provoquée par une période socio-économiquement difficile des dernières années.

Le lac Sévan est connu par ses espèces de poissons endémiques :

  • Truite du lac Sévan (Salmo ischchan)
  • Khramulya du lac Sévan Capoeta capoeta sevagni ou Varicorhinus capoeta sevangi
  • Barbeau du lac Sévan (Barbus goktschaicus)

La truite du lac Sevan a 4 sous-espèces: Salmo ischchan ischchan, Salmo ischchan aestivalis, Salmo ischchan gegarkuni, Salmo ischchan danilewskii. Les sous-espèces Salmo ischchan ischchan et Salmo ischchan danilewskii sont complètement disparues. Les sous-espèces Salmo ischcha naestivalis et Salmo schchan gegarkuni sont élevées artificiellement par les pisciculteurs de la plaine de l’Ararat. Le Salmo ischchan aestivalis, le Salmo ischchan gegarkuni et le barbeau du lac Sévan (Barbus goktschaicus) sont inclus dans le Livre rouge de l’Arménie.

Ձմեռային իշխան_Salmo ischchan ischchan KesslerLes 4 sous-espèces écologiques du Salmo ischchan Kessler se distinguent par leurs particularités biologiques et morphologiques. Le Salmo ischchan ischchan Kessler, l’espèce lacustre proliférait en automne-hiver. L’espèce Salmo ischchan gegarkuni Kessler prolifère dans les rivières en automne et en hiver. L’espèce Salmo ischchan aestivalis Fortunatov prolifère également dans les rivières au printemps et Salmo ischchan danilewskii Iakowlev était une espèce naine qui proliférait en hiver et au début du printemps, dont les 3 ont été toujours présentées comme les espèces de poissons à part.

Սևանի կողակ_Varicorhinus capoeta sevangiLe Khramulya du lac Sévan (Capoeta capoeta sevagni De Filippi, 1865 ou Varicorhinus capoeta sevangi) est présenté par les espèces lacustres, lacustres-fluviales et fluviales (Lévine et Rubenyan, 2010). Selon certains auteurs (Gabrielyan 2010) on la retrouve dans le bassin du lac Sévan. Ces dernières années sa quantité s’est considérablement réduite, ce qui est causé par la surpêche suite à l’absence d’autres espèces de poissons, ainsi que la concurrence provoquée par les espèces importées.

Սևանի բեղլու_Barbus goktschaicus KesslerLe barbeau du lac Sévan (Barbus goktschaicus Kessler, 1877) est une espèce endémique dont les formes biologiques sont lacustres, lacustres-fluviales et fluviales qui se distinguent par leur habitat et frayère. Cette espèce de poisson est également incluse dans le Livre rouge de l’Arménie.

Auparavant la truite fluviale (Salmo trutta Linnaeus, 1758) était bien répandue, elle habite les rivières et les ruisseaux. Par la suite l’alabalach qui se diffère de la truite du lac Sévan et n’entre jamais dans le lac, a été considéré comme une espèce à part de l’affluent (rivière Makenis) du lac Sévan. On la retrouve également dans les rivières d’Argitch et Masrik. Dans les autres réservoirs d’eau de l’Arménie on retrouve la truite rouge (sa dénomination est conditionnée par les petits pois rouges qui couvrent le dos du poisson), par exemple au-dessus de la ville de Djermouk dans la rivière Arpa et dans le territoire du village Tsav dans la rivière Tsav (le bassin de la rivière Araks, l’affluent gauche).

L’espèce Parasalmomykiss Walbaum, 1972 est élevée dans les viviers de la plaine de l’Ararat. On la retrouve dans les rivières Hrazdan, Metsamor, Vorotan (bassin de la rivière Araks) et Aghstev (bassin de la rivière Kour).

Le poisson blanc du lac de Sévan ou le lavaret du lac Sevan (Coregonus lavaretus – Linnaeus, 1758) est une espèce importée dans l’écosystème du lac Sévan. Les recherches de Dadikyan ont révélé les différences structurelles ce qui a justifiéen 1986 l’hypothèse sur l’origine hybride du lavaret du lac Sévan, conformément à laquelle il a été proposé de le considérer comme une nouvelle sous-espèce, C. Lavaretussevanicus.

1.2 Amphibiens

L’abondance des amphibiens est typique pour tous les systèmes aquatiques. Dans le bassin du lac Sévan habitent 6 espèces d’amphibiens, parmi lesquelles craupaud vert (Bufo viridis Laurenti), grenouille arboricole de Shelkovnikov (Hyla arborea schelkownikowi), grenouille rieuse (Ranaridibunda), Rana macrocnemis et Rana ischchani.

1.3 Reptiles

Dans le bassin du lac Sévan on retrouve 16 espèces de reptiles dont 2 (Eremias arguta transcaucasica et Lacerta parva) sont incluses dans le Livre rouge de l’Arménie.

lacerta_armeniacaSauriens : Lacerta armeniaca, Lacerta unisexualis, Lacerta nairensis, Lacerta rostombekovi, ainsi que Laudakia caucasia, Lacerta agilis brevicaudata, Lacerta strigata, Parvi lacerta parva, Eremias arguta transcaucasica, Darevskia unsexualis, Darevskia valentine.

20110502_Turkey_113647_CRSerpents : Platyceps najadum, Hemorrhois ravergieri, Coronella austriaca, Eirenis punctatolineatus, Natrix natrix, Natrix tesselata, Vipera (Pelias) eriwanensis, Anguis Fragilis.

1.4 Oiseaux

Les oiseaux se caractérisent par la plus grande diversité comprenant près de 267 espèces.

Anser anser, Melanittafusca, Netta rufina, Aythyaferina, Oxyoraleucocephala, Fuliaatra, Ana splatyrhynchos, cygne Cygnuscygnus, Tadornatadorna, on les retrouve dans le bassin du lac Sévan, dont 39 espèces sont incluses dans le Livre rouge de l’Arménie et 83 sont des oiseaux aquatiques migrateurs, mentionnés dans l’accord sur la protection des espèces animales sauvages migratrices de la Convention africaine et eurasien.

vororLa mouette arménienne (Larus argentatus armenicus) est une espèce migratrice endémique du bassin du lac Sévan, dont la longueur peut atteindre 52-62 cm et l’envergure est de 120-145 cm. Son poids atteint 600-960 g. Son corps est noir aux petites raies blanches. Elle a un bec noir court. Les premiers oiseaux qui hivernent en général sont bruns, leurs pattes sont blanches, la queue est coupée et de couleurs noire.

Քաջահավ_Plegadis falcinellusL’ibis falcinelle (Plegadis falcinellusi) est un oiseau migrateur dont la longueur est de 48-66 cm, l’envergure est de 80-150 et le poids est de 485-970 g. La partie basse du corps de cette espèce est brune. La coloration de la peau des pattes varie du bleu foncé jusqu’au gris soit bleu cobalt et du rouge jusqu’au brun.

58Le flamant rouge (Phoenicopterus ruber) est une espèce d’oiseau de passage qui se retrouve au bord de la rivière Araks et dans le bassin du lac Sévan. Sa longueur est de 120-145 cm. Le poids desmâles est en moyenne 2.8 kg et celui des femelles est en moyenne 2.2 kg. Le plumage des ailes peut être rouge aux rémiges primaires et secondaires noires. Le bec est rose et blanc aux contours noirs et les pattes sont roses.

1.5 Mammifères

Dans le bassin du lac Sévan habitent près de 44 espèces de mammifères dont 6 (porc-épic à crête indien (Hystrix indica Kerr), loutre, ours brun, putois marbré, chat sauvage (Felis silvestris Schreber), chèvre (capraaegagrus)) sont incluses dans le Livre rouge de l’Arménie. 

On retrouve principalement loup (canis lupus), chacal (Canis aureus Linnaeus), renard, renard roux en particulier (Vulpes vulpes), chat sauvage (Felis silvestris Schreber), lapin (Lepuseuropaenus), fouine (Martes foina), petits rongeurs, putois marbré (Vormela peregusna Guldenstadt), loutre (Lutra lutra Linnaeus), manul, léopard (Panthera pardus Linnaeus), chèvre bezoar (Capra aegagrus Erxleben), martre.

2. Sous-type: invertébrés

2.1. Mollusques et arthropodes

Կապտաթիթեռ_Maculinea nausithousLe lac comprend plusieurs espèces planctoniques et benthiques appartenant aux différentes classes. 43 espèces des mollusques qui appartiennent aux escargots et aux autres classes de mollusques, et 639 espèces des arthropodes qui appartiennent aux insectes, dont 6 espèces sont endémiques. 12 espèces des arthropodes (6 papillons, 5 hyménoptères et 1 grillon) sont enregistrées en tant que les espèces menacées dans le Livre rouge de l’URSS, puisque l’Arménie n’a pas de Livre rouge pour les espèces de la faune susmentionnées. L’azuré des paluds (Maculineanausithous Bergs) qui se retrouve au bassin du lac Sévan est inclus dans la liste de la Convention de l’association internationale pour la protection de la nature de l’Europe (convention de Berne).

2.2. Crustacés

astacus_leptodactylus-2L’écrevisse à pattes grêles (Pontastacus leptodactilus) a été découverte dans les années 70 grâce à l’import sporadique. Les écrevisses pullulent dans la rivière Hrazdan. A la différence des autres espèces, l’écrevisse à pattes grêles n’hiberne pas.

Flore