Flore

Lilium_armenumGrâce aux montagnes entourant le lac Sévan et le positionnement de leurs versants, aux types des terres, aux particularités de relief  et aux autres facteurs, la flore du bassin du lac Sévan se distingue par le caractère mosaïqueprononcé avec une zonalité verticale (variation régulière deséléments et  processus physiques et géographiques et des géo systèmes s’étendant de l’équateur vers les pôles).

Dans le bassin du lac Sévan sont resensées quelque 1619 espèces de plantes dont 17 sont incluses dans le Livre rouge de l’Arménie. Les 3 espèces de 23 espèces endémiques se trouvent sur le territoire du Parc national de Sévan et les 5 dans le bassin du lac. Près de 60 espèces végétales sont des plantes médicinales et près de 100 espèces sont comestibles.

Dans le bassin du lac Sévan on retrouve les espèces végétales suivantes Isatis sevangensis (endémique), Sorbus hajastanica (endémique), Acantholimon gabrieljanae, Astragalus goktschaicus, Sorbus luristanica, Adonis wolgensis.

p166Isatis sevangensis– une espèce végétale endémique arménienne qui est en voie de disparition causée par le développement industriel. C’est une plante vivace de 30-50 cm avec des particularités écologiques et biologiques. On la retrouve dans les zones de haute montagne  à l’altitude de 2200 m au-dessus du niveau de la mer sur les pentes sèches et caillouteuses, la floraisonest en juin-juillet. Isatis sevangensisest particulièrement répandu sur la côte nord-est du lac (Daranak, Artaniche). Il est inclus dans le premier volume du Livre rouge de l’Arménie comme une espèce rare de la 2ième catégorie.

post-17068-1334946377Adonis wolgensis–une plante menacée à cause de la transformation de l’environnement provoqué par le facteur anthropogène, ayant des particularités écologiques et biologiques. On le retrouve dans les zones de moyenne et de haute montagne, semi-aridesà l’altitude de 2300 m au-dessus du niveau de la mer. C’est une plante vivace décorative de 15-30 cm, qui fleurit en mai-juin et peut être utilisée dans l’horticulture. Dans le bassin versant du lac Sévan on peut la retrouver sur la presqu’île d’Artaniche.

Dans le bassin du lac Sévan, il existe 267 espèces de champignons dont 100 sont comestibles.

Pleurotus_ostreatus(fs-03)Les plus répandus et commercialisés sont Pleurote en huître (Pleurotus ostreatus), Bolet granulé (Suillus granulatus), Lactaire délicieux (Lactarius deliciosus), Girolle (Cantharellus cibarius), Marasme des Oréades (Marasmius oreades), Agaric champêtre (Agaricus campestris), Agaric des jachères (Agaricus arvensis), Coprin chevelu (Coprinus comatus), Armillaire couleur de miel (Armillaria mellea) de la famille Tricholomataceae, Lepista personata, Tricholoma terreum.

Les 58 espèces de champignons ont un effet curatif. Les 24 espèces de champignons sont vénéneuses, telles que Paxille enroulé (Paxillus involutus), Hypholome en touffe (Hypholoma fasciculare), Amanite panthère (Amanita pantherina), Agaric jaunissant (Agaricus xanthodermus), Coprin pie (Coprinus picaceus), Cortinaire (Cortinarius), Inocybe, Certaine espèces de la familleTricholoma.

Le basin du lac Sévan n’est pas riche en forêts, pour y remédier  les pouvoirs administratifs ont mis en œuvre  le projet fonctionnel d’aménagement des espaces verts ainsi que le programme de la protection de la biodiversité du bassin du lac Sévan.

Faune